Toutes les opportunités pour une insertion sociale réussie.

Les différents types de télésecrétariat

880

Les types de telesecrétariat

Le télésecrétariat est un métier en pleine expansion. Il s’agit d’un service de secrétariat à distance très sollicité par les professionnels libéraux et les entreprises. Il existe deux grands types de télésecrétariat : le télé-secrétariat à domicile et le télé-secrétariat assuré par une entreprise.

Focus sur les prestations du secrétariat téléphonique à distance…

Les permanences téléphoniques offrent aux libéraux et aux entreprises des services de qualité assurés par des télésecrétaires aguerries disposant de compétences adaptées parfaitement aux différents corps de métiers. Focus sur les prestations fournies.

Quelles formations pour devenir télésecrétaire ?

Le métier de télésecrétaire correspond à vos aspirations ? Vous êtes parfaitement convaincu que c’est le métier qui s’adapte le plus à votre personnalité ? Renseignez-vous d’abord sur la formation, études et stages qu’il faut suivre pour améliorer vos compétences.

La télésecrétaire : un métier très sollicité par les entreprises

Bon nombre d’entreprises engagent des télésecrétaires afin de réaliser des tâches de télémarketing, puisque ce choix leur épargne beaucoup de dépenses comme les campagnes publicitaires ou le recrutement d’un salarié. La principale tâche de la télésecrétaire est la communication au téléphonique. Elle est censée comme toute à :

  • informer sur l’offre disponible,
  • tenter de fidéliser les clients
  • effectuer des enquêtes,
  • prendre des commandes, etc.
  • essuyer de nombreux refus et s’adapter à des interlocuteurs variés.
  • Utiliser les messages téléphoniques et électroniques pour diffuser l’information.

Etudes et formation

Pour exercer comme télésecrétaire, il faut d’abord acquérir les diplômes : BEP, CAP ou BTS. Outre ces diplômes, il est important de suivre des cours de télésecrétaire.

Comment financer son projet pour devenir secrétaire indépendante ?

Pour devenir secrétaire indépendante, le premier financement est encore vos économies, l’argent que vous avez pu mettre de côté pour votre projet, voire votre prime de licenciement.

Encore va-t-il falloir évaluer au détail près votre besoin en financement avant de lancer votre projet.

Devenir télésecrétaire, combien ça coûte ?

La question peut paraître paradoxale, car lorsqu’on se lance pour travailler à son compte, la première motivation est souvent de gagner de l’argent.

Pourtant, comme toute entreprise, le fait de devenir télésecrétaire va d’abord vous coûter, à la fois du temps et de l’argent.

L’objectif étant que cette activité, au final, vous rapporte plus qu’elle ne vous coûte. Sinon, ce n’est pas la peine…

Pour évaluer votre besoin de financement, il va falloir lister tous les postes de dépenses de votre entreprise, que ce soit en papier ou en timbres, en téléphonie et internet, en matériel informatique et logiciels, mais aussi vos besoins pour vos démarches commerciales et votre communication.

Cette étape fera partie de votre étude du marché. C’est à ce moment-là qu’il vous faudra évaluer vos besoins, notamment en fonction de votre projet propre, mais également de la concurrence.

Ainsi, si vous comptez proposer de la permanence téléphonique, il vous faudra étudier toutes les solutions de standard possible, avant de vous renseigner auprès de vos consœurs pour connaître le matériel qu’elles utilisent et pourquoi.

Cela sera bien sûr d’autant plus facile que vous faites partie d’un réseau de télésecrétaires.

Le temps d’acquisition de la clientèle

Outre l’aspect matériel et logiciel, l’évaluation de vos besoins en fournitures et vos besoins en communication (à ne pas négliger, si vous comptez trouver des clients), il vous faudra également évaluer le temps nécessaire pour atteindre votre seuil de rentabilité.

Le seuil de rentabilité est le chiffre d’affaires nécessaire pour couvrir vos frais, qu’ils soient professionnels (tout ce que vous venez d’évaluer), mais aussi personnels (la rémunération dont vous avez besoin pour payer votre loyer ou rembourser vos prêts, mais également manger, vous habiller, sortir…)

Une fois évalué ce temps d’acquisition de la clientèle, il vous faudra également le chiffrer.

Par exemple, si vous imaginez pouvoir vivre de votre activité d’ici deux ans, comment allez-vous vivre pendant ce temps ?
Il vous faudra de l’argent pour assurer votre quotidien !

On parlera ici de fonds de roulement, ou encore de trésorerie.